Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche Aller à la page Accessibilité Aller à l'accueil
DOSSIER
Novembre-Décembre 2020
SÉCURITÉ

Les conseils des sapeurs- pompiers de la Loire

Il est incolore, inodore mais peut tuer. Chaque année, le monoxyde de carbone mobilise le SDIS 42 pour des interventions. Voici quelques conseils des sapeurs-pompiers de la Loire pour l’éviter.

Un tueur silencieux

Le monoxyde de carbone (CO) provient du mauvais fonctionnement d’un appareil ou d’un moteur à combustion (plaque de gaz, chaudière, cheminée, chauffe-eau…). En période hivernale, le danger s’accroît. Il est responsable de 4 000 intoxications par an en France et de près de 100 interventions des sapeurs-pompiers dans la Loire.

Comment l’éviter ?

NettoyerEntretenez vos appareils et votre cheminée

Pensez à faire vérifier vos appareils de chauffage ou ramoner vos conduits de cheminée une fois par an par un professionnel, spécialement avant la saison hivernale. Un appareil encrassé ou mal réglé et la mauvaise évacuation des gaz brûlés peuvent être des sources de monoxyde de carbone.

 

AérerOuvrez vos fenêtres et dégagez vos aérations

Aérez votre maison au moins 10 minutes chaque jour afin de renouveler l’air, y compris pendant l’hiver. Les sorties et entrées d’air présentes dans votre logement permettent de prévenir les intoxications. Ne les obstruez jamais, même avec du coton.

 

Pas-plus-de-2hAttention au chauffage d’appoint

N’utilisez jamais des appareils de chauffage d’appoint en continu, même électriques. Ils sont conçus pour une utilisation de maximum deux heures. N’employez jamais une cuisinière, un barbecue ou un brasero comme chauffage de secours.

 

S'équiperDotez votre habitation d’un détecteur

Vous pouvez vous procurer un détecteur à monoxyde de carbone. Il coûte une vingtaine de d’euros, est complémentaire du détecteur de fumé et bien que non obligatoire, il peut vous sauver la vie.

 

Quels sont les signes d’intoxication ?

  • À faible intoxication : la victime ressent des maux de tête au niveau du front et des nausées.
  • À exposition moyenne : le mal de tête est persistant, avec des sensations de battements. Des vertiges ou étourdissements apparaissent, ainsi que des vomissements. La victime est somnolente avec un pouls rapide.
  • À exposition importante : la personne intoxiquée ressent une grande faiblesse. Elle peut aussi s’évanouir ou convulser. Si rien n’est entrepris, elle risque de sombrer dans le coma et de perdre la vie.

Soyez aussi attentifs en cas de symptômes saisonniers, comme des maux de têtes en hiver, ou qui ne se produisent que chez vous et sont ressentis par l’ensemble des membres de votre foyer.

Que-faire

Darfeuille-Marianne-©-Département-de-la-Loire---Hubert-Genouilhac

Marianne Darfeuille
Première vice-présidente du Conseil d’administration du SDIS de la Loire

« Les sapeurs-pompiers réalisent plus de 50 000 interventions chaque année. Certaines pourraient être évitées par l’application de conseils de prévention et de prudence. Ainsi, il ne s’agit plus seulement d’agir mais aussi de prévenir. Faire du citoyen le premier maillon de la chaîne des secours est une responsabilité collective dont chacun doit se saisir. En trois ans, plus de 9 000 Ligériens ont été formés aux gestes de premiers secours. Aux côtés des sapeurs-pompiers volontaires et des jeunes sapeurs-pompiers, d’autres formes d’engagement citoyen existent, permettant à chacun de participer à son niveau à l’action du SDIS : cadets de la sécurité civile, volontaires de service civique, et demain le Service national universel. Informons-nous, formons-nous, engageons-nous aux côtés de nos sapeurs-pompiers. »

À LIRE AUSSI DANS CE DOSSIER :

Les pompiers à vos côtés

Vous avez dit GRIMP ?

+ d'infos

Crédit photo : Hubert Genouilhac / Adobe Stock 

www.sdis42.fr 
Les sapeurs-pompiers de la Loire sur les réseaux sociaux :
facebook-logo twitter-logo linkedin instagram youtube-logo


 

podcast Version sonore de Loire Magazine n°144

brailleComment recevoir la version sonore et/ou braille de Loire Magazine dans votre boîte aux lettres ?

Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :