Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche Aller à la page Accessibilité Aller à l'accueil
ÉDITO

Novembre - Décembre 2020

 

Edito - georges-ziegler

S’ADAPTER

Nous aurions souhaité, après les six mois que nous venons de vivre, vous parler d’autres choses que de cette crise sanitaire qui dure et perdure malgré les efforts consentis par chacun pour l’enrayer. Hélas, ce n’est pas le cas.

Le spectre d’une recrudescence de la pandémie et de ses conséquences sanitaires, économiques, sociales… est toujours au-dessus de nos têtes. Il faut apprendre à vivre avec. Nous devons nous résoudre à interagir physiquement différemment avec nos proches, nos collègues et nos contemporains.

C’est devenu du bon sens. Nos écoles, nos entreprises, nos commerces, nos lieux de rencontres et d’activités ont été aussi contraints de s’adapter. Nous ne pouvons que nous féliciter des efforts consentis par chacun.

Certains définissent l’intelligence comme la capacité d’adaptation aux personnes et situations. Notre « génie français » serait peut-être cette capacité que nous aurons à surmonter cette crise en nous adaptant, en rebondissant... c’est ce que nous avons souhaité en relançant notre dispositif Aider nos anciens, une plateforme téléphonique d’appels visant à briser l’isolement et la solitude des 9 000 personnes âgées bénéficiaires de l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA).

Le Département démontre toute sa légitimité, en faisant de la réactivité et de l’efficacité au service de tout le territoire et de chaque habitant les principes moteurs de son action, tout en assurant l’ensemble de ses nombreuses missions de solidarité, qu’elles soient sociales ou territoriales. Mais la crise que nous traversons aujourd’hui fait ressurgir les difficultés financières sur lesquelles les Départements ont constamment alerté les gouvernements successifs qui partagent la même méthode : supprimer leur autonomie fiscale et prendre dans leurs budgets pour financer les promesses que l’État est incapable de tenir. Comme d’autres collectivités, nous faisons face mais à quel prix… Les marges de manoeuvre s’amenuisent à mesure des décisions qui nous sont imposées.

Donner d’une main et reprendre de l’autre, telle semble être la stratégie mise en oeuvre. La bonne intelligence de la situation comme la sagesse politique imposent donc un changement rapide afin d’unir les forces des collectivités pour être à la hauteur des enjeux.

Crédit photo : Département de la Loire - Pierre Grasset

Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :