SOCIAL

Violences conjugales : renforcement de l'intervention sociale

Le Département et la Préfecture de la Loire ont officialisé, ce matin, l'intégration de nouveaux intervenants sociaux dans les services liés à la sécurité publique portant désormais à cinq le nombre d'emplois à plein temps.

Depuis le 1er novembre 2020, les brigades de gendarmerie de la Loire et les commissariats de Saint-Etienne, Saint-Chamond, Firminy et Roanne, sont systématiquement épaulés par un intervenant social lors des dépôts de plainte relatifs à des faits de violences intrafamiliales et conjugales. Sollicités par les professionnels, ces agents du Département aident les victimes à surmonter leurs traumatismes, les renseignent sur leurs droits et sur les démarches qu'elles peuvent entreprendre pour se protéger.

Cette montée en puissance du social s'inscrit dans une démarche volontariste d'accompagnement accrue des victimes. Elle se déploie dans un contexte compliqué qui a révélé une hausse sensible des comportements inappropriés au sein de la cellule familiale depuis la sortie du premier confinement avec 1417 faits traités au cours du premier semestre 2020. Ces créations de postes sont permises par la révision de la convention qui lie le Département à la Préfecture de la Loire pour la période s'étalant de 2020 à 2023. Cofinanceurs du dispositif, ces derniers s'engagent ainsi à soutenir durablement et plus efficacement ces publics en difficulté. 

Retrouvez l'article complet paru dans le n°140 de Loire Magazine. 

 

Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :