Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche Aller à la page Accessibilité Aller à l'accueil
DOSSIER
Janvier-Février 2021
L’ÉCOLE ÉVOLUE

Le collège de demain

Le Département accompagne ce mouvement pour faciliter la réussite de chacun, former de jeunes citoyens et... s'inspirer de la jeunesse.

Podcast - Le collège de demain

Les missions dévolues à chacun sont a priori simples : le Département fournit aux 38 400 collégiens de la Loire un cadre de vie propice à l'enseignement, en garantissant la qualité du bâti, des équipements éducatifs comme les tableaux interactifs ou les salles de technologie, et une restauration scolaire qui fait la part belle au bio et aux circuits courts. Avec deux millions de repas servis chaque année, c'est d'ailleurs un des plus grands restaurateurs collectifs local. Quant à l'Éducation nationale, elle offre aux 10-15 ans un corps enseignant de plusieurs milliers de professeurs (5 600 dans l'enseignement ligérien du second degré), qui s'est adapté tant aux nouvelles réformes qu'à la pandémie. Reste aux élèves à apprendre, jouer et réussir in fine leur Brevet des collèges et/ou s'orienter vers la filière professionnelle adaptée.


SOUTENIR LES COLLÉGIENS PAR L'INNOVATION

La réalité est plus complexe et enrichissante car « au centre du collège, il n'y a pas le professeur ou le Département, mais l'adolescent d'abord ! Et c'est lui qu'il faut accompagner durant ses quatre années décisives », rappelle Georges Ziegler, le président du Département. « À cet égard, notre mission première est de donner à chacun les moyens de réussir. » Dans tous les établissements, que ce soient les 50 collèges publics ou les 26 structures privées. 19 opérations de rénovation ont ainsi été menées en 2020, dont une restructuration complète à Saint-Just Saint-Rambert qui sera finalisée en 2023. Le Département fournit aussi à chaque foyer un espace numérique de travail, dit « cybercollège », qui permet aux familles, aux enseignants et aux élèves de communiquer ensemble. Depuis quatre ans, il s'est enrichi d'une plateforme gratuite d'aide aux devoirs, « #JeRévise », composée de cours, exercices interactifs, sujets corrigés et plus de 1 300 vidéos. Elle a connu un fort engouement durant le premier confinement. Garantir l'équité éducative, c'est aussi faciliter l'accès aux enseignements artistiques. Le Département finance 62 établissements, dont cinq conservatoires, et a créé la Maîtrise de la Loire, une structure unique qui forme chaque année au chant choral 150 élèves de la sixième à la terminale. Les vacances et périodes extra-scolaires participent de cet équilibre. Avec « L'Été Jeunes », la collectivité propose à des centaines de familles des initiations à l'art ou au sport dans le cadre de courts stages à prix réduit (20 € max./jour). Dans le domaine des nouveaux moyens d'apprentissage, l'innovation constitue un des piliers du « Plan Jeunes » qui s'achève cette année. On expérimente à Riorges la mise à disposition gratuite de tablettes pour tous les élèves de cinquième. Le Département finance surtout les « Class Lab » à Saint-Chamond (collège Ennemond Richard) et Firminy (Waldeck Rousseau) qui, grâce aux murs écritoires, mobiliers modulaires, matériels numériques, facilitent la connexion en tout lieu au sein de l'établissement. L'extension de cette expérience est envisageable.

chiffre-cle-educ

PRÉPARER LES CITOYENS DE DEMAIN

Mais participer à l'éducation, c'est aussi former des citoyens éclairés. C'est l'ambition de « Collégien... et déjà citoyen », une opération qui finance et médiatise des projets initiés par les élèves volontaires. Tous les thèmes et formes d'expression y ont leur place depuis 2014, de l'escape game sur l'Europe à la représentation théâtrale ou à la lutte contre le gaspillage alimentaire. L'accompagnement vers l'emploi, ou plutôt la découverte du monde de l'entreprise, irrigue désormais les nouveaux enseignements. Avec stages-college.loire.fr, le Département vient de mettre en place une plateforme qui met en relation les entreprises ou structures locales avec les 6 000 collégiens du public de troisième à la recherche d'un stage, particulièrement ceux que leur environnement familial ne parvient pas à aider, faute de réseau ou de connaissances. Enfin, accompagner l'éducation, c'est aussi s'inspirer de l'énergie, de l'enthousiasme et des passions de la jeunesse. Véritables locomotives en matière de mode, usage digital ou réseaux sociaux, les jeunes sont aussi à l'avant-garde du développement durable. C'est ce qui a motivé la création du challenge « La Vie d'après » dès mars 2020 pour imaginer, construire, dessiner et écrire un monde respectueux pour demain. De la cueillette alimentaire de plantes sauvages au collège de demain ou à la santé universelle pour tous, 50 enfants et ados ont pu ainsi témoigner que « la jeunesse est le sourire de l'avenir. »

LE SAVIEZ-VOUS ?

Garantir aux collégiens des conditions d'études favorables à leur épanouissement intellectuel et social est une mission primordiale du Département. Il veille par exemple à ce que personne ne soit laissé sur le bord de chemin, entre autres dans le cadre de ses missions de protection des personnes vulnérables. Objectif : réduire les inégalités.

Crédit photo : Vincent Poillet

Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :