Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche Aller à la page Accessibilité Aller à l'accueil
FOCUS
Janvier-Février 2021
FORMATION

Mention sport

Outre ses paniers, la Chorale Roanne Basket joue sur un autre terrain : elle devient aussi une unité de formation. Pour être au plus près des lieux de résidence des jeunes, cette structure d’éducation sportive les incite à rester sur notre territoire.

Podcast - Côté centre

Pourquoi nos jeunes sportifs ne joueraient-ils pas les prolongations dans la Loire ? Depuis l’automne dernier, la Chorale Roanne Basket est aussi une unité de formation aux métiers du sport et à l'encadrement, en partenariat avec Formapi, réseau d’écoles anciennement appelé le CFA du Sport. Une volonté de son directeur général, Nicolas Reveret : « Dès que je suis arrivé à la tête du club, il y a un an, à l’image de l’ASSE qui forme des joueurs de football de talent, je souhaitais qu’on trouve des solutions pour garder nos jeunes sportifs du secteur roannais, qui est assez pauvre en matière de formation. Nous avons le savoir- faire avec le basket et les entraîneurs diplômés. » Ils sont déjà douze apprentis roannais aptes à évoluer au plus haut niveau. Tous pourront acquérir des diplômes de l’enseignement supérieur.

DES MÉTHODES ET ALLURES DE PROS

À la Halle Vacheresse, filles et garçons de 18 à 21 ans se professionnalisent dans les métiers du sport et de l’animation pour obtenir le BPJEPS* spécialité sports collectifs, mentions rugby, basket-ball, football, handball ou volley-ball. Ce diplôme, accessible aux jeunes de 18 à 30 ans sans condition de diplôme, ouvre au métier d’éducateur sportif. À Roanne, ils bénéficient de l’expertise de la Chorale. Sous la maîtrise de l’entraîneur de basket professionnel Raphaël Gaume, qui a également le statut de responsable pédagogique et administratif, les élèves apprennent à organiser un entraînement, un tournoi, un match, connaître le fonctionnement de la structure, préparer un projet, conduire une action d’animation sportive, encadrer une personne ou un groupe, etc. C’est un peu un CFA hors les murs… Il s’agit d’une découverte du haut niveau pour les apprentis qui apprécient les méthodes de l’entraîneur professionnel. « Je leur partage mon expérience. C’est aussi très enrichissant pour moi », souligne Raphaël Gaume, moteur du projet, en sortant de l’établissement scolaire Saint- Paul, dans lequel il intervient chaque semaine pour l’animation des sports collectifs. Cette formation de qualité de 600 heures allie la pratique à la théorie. « La Chorale Roanne Basket apporte une plus-value pour accompagner sur un an les jeunes vers la professionnalisation. » Diplôme en poche, ils font de leur passion un métier au sein de clubs, collectivités territoriales, établissements scolaires… Pour les entreprises, c’est l’opportunité de renforcer et structurer leur encadrement sportif. De nombreux sportifs ont également le potentiel pour devenir arbitres. « En France, nous manquons d’arbitres. Nous projetons de monter un centre de formation d’arbitrage pour le basket, unique en France. Il s'agira de répondre à un réel besoin », conclut Raphaël Gaume, à l'initiative de cette ambition. Et si Roanne devenait le référent « basket » du territoire national ?

*Brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport

Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :