HARCÈLEMENT

Le Département dit non à la campagne #Anti2010

© Adobestock

Une campagne de dénigrement vise actuellement sur les réseaux sociaux les élèves nés en 2010, qui viennent d'entrer en classe de 6e. Une campagne que condamne fermement notre collectivité. Découvrez la réaction du président Georges Ziegler et de la vice-présidente en charge des collèges Clotilde Robin.

« Il est absolument inacceptable que des enfants soient victimes d'appel à la haine sur les réseaux sociaux. Je ne peux me résoudre à banaliser la haine et la violence qui envahissent notre quotidien », déclare Georges Ziegler. « J’invite tous les élèves victimes de harcèlement à se faire connaître auprès de leur Principal car l’entrée en 6e doit s’effectuer dans la sérénité. Les années collèges sont une étape déterminante pour le développement personnel des élèves. Ils doivent être en mesure de s’épanouir et de forger leur personnalité librement. »

« Cette campagne est ridicule et intolérable », poursuit Clotilde Robin. « Pour les très jeunes, la vie physique et la vie en ligne se tournent autour. Il faut que chacun sache que ce qu’on fait en ligne peut avoir des répercussions hors ligne, et vice-versa. Depuis plusieurs années, le Département s’est engagé pour placer le numérique au service des élèves et de leurs enseignants. De plus, de très nombreuses actions permettent déjà d’accompagner les collégiens vers leur vie citoyenne. Nous devrons certainement les amplifier, renforcer l’instruction moral et civique et accentuer la diffusion des bonnes pratiques du numérique ».

Le climat scolaire des établissements reste une préoccupation quotidienne des services du Département de la Loire qui demeurent très attentifs à la prévention des violences, aux côtés de l’Inspection académique.

Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :