ERRATUM
Loire Magazine n°149

6 M€

C’est le montant investi par le groupe textile Neyret, dont 800 000 euros financés par le Plan France Relance, pour accélérer sa mue technologique.

[Échappée belle] Sur les pas de Déchelette à Roanne

Plus de 2 000 ans d’histoire sur les bords de Loire. C’est le voyage dans le temps qu’offre le musée Déchelette à Roanne. Des collections hétéroclites rassemblées notamment par son fondateur, un des précurseurs de l’archéologie moderne. Visite des lieux.

Bienvenue au coeur de Roanne, dans l’hôtel particulier construit à la fin du 19e siècle pour François Claude de Valence de Minardière. Nous sommes à deux pas des commerces et pourtant déjà loin de l’agitation moderne. Dès notre entrée, nous sommes frappés par ce lieu unique, où le temps semble suspendu : un beau bâtiment, qui par sa conception nous transporte déjà dans l’histoire. Notre plongée dans le passé roannais peut commencer, direction la préhistoire…

DESTINATION « RODUMNA »

La visite débute par une découverte de la riche collection archéologique du musée. Haches de l’âge de bronze, bracelets celtes, peigne ancien, amphores, parures… les objets et siècles se succèdent, offrant un aperçu des civilisations qui ont jadis vécu dans la région de Roanne, comme les Gallo-Romains. Notre regard s’arrête sur des inscriptions en latin. Nous voilà propulsés dans l’atmosphère de « Rodumna », le nom antique de la cité ligérienne. Une salle attire notre attention : à même le sol, des plats circulaires et ustensiles de cuisine. On s’y croirait ! Nous pénétrons ensuite dans une pièce dédiée au conservateur qui a donné son nom au musée, Joseph Déchelette. « Son influence était telle que lors de son décès en 1914, l’Allemagne a envoyé un télégramme de condoléances à la France », nous explique l’actuel conservateur Bruno Ythier.

LIVRES, CÉRAMIQUES ET RÉVOLUTION

Il est l’heure de gagner la bibliothèque du musée, installée dans l’ancienne orangerie. « Il s’agit de la deuxième bibliothèque globale d’archéologie en France », nous lance Bruno Ythier. Elle comprend 20 000 ouvrages, dont une version de L’Astrée du 16e siècle. Nous gagnons l’étage supérieur pour découvrir l‘exceptionnelle collection de céramiques du musée à travers les âges. Nous apprenons que Roanne était autrefois un centre faïencier d’envergure. Bruno Ythier souligne également la présence de faïences révolutionnaires. « En chérissant la liberté, soyons soumis aux lois », peut-on lire sur l’une d’elles.

UN APERÇU DE L’ART PICTURAL EUROPÉEN

Quelques mètres plus loin, dernier changement d’univers avec plusieurs salles consacrées aux peintures, du 15e au 20e siècle. Nous admirons un portrait de Louis XV du 18e siècle, une toile du 19e siècle, signée Jean-Baptiste Corot, et plusieurs tableaux d’Émile Noirot. Place enfin au fauvisme et aux oeuvres colorées de Jean Puy, un enfant du pays. Notre visite prend fin dans le parc, un jardin qui vaut le détour. Retour à la civilisation actuelle et pari tenu : en quelques salles, que de styles et d’époques parcourus !

allerY ALLER
À 1 h de Saint-Étienne et de Lyon par l’A89 et 50 min de Montbrison.

visiterSE DIVERTIR
Des visites et ateliers famille organisés toute l’année.
La 7e Biennale des bijoutiers créateur à Roanne et Saint-Jean Saint-Maurice- sur-Loire avec l’exposition Bijoux inspirés #2, du 19 novembre au 13 décembre 2021.

picto-chateauDÉCOUVRIR
Le donjon du château de Roanne du 12e siècle
Les fours de potiers gallo-romains du 2e siècle
L’église Saint-Étienne dans le centre historique de Roanne


restaurer DÉGUSTER

La boutique de la chocolaterie Révillon chocolatier et ses papillotes.
Tél. 04 77 68 82 00
www.revillonchocolatier.fr


visiter VISITER

Toutes les idées de sorties de Roannais tourisme : www.leroannais.com

Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :