[INITIATIVE] "Aider les personnes en situation d'urgence"

L’Asile de Nuit a pour mission l’hébergement d’urgence et travaille sur l’insertion de personnes en très grande précarité. Précisions en compagnie de sa directrice Delphine Laurent.

Pouvez-vous présenter l’Asile de Nuit ?
L’aventure est née en 1886 avec l’accueil hivernal des personnes déshéritées. L’association, qui dispose du statut de Centre d’hébergement et de réinsertion sociale, appartient au groupement Solidarité Hébergement Logement. Le financement de l’Asile de Nuit est assuré par la Ville de Saint-Étienne, l’État, l’Agence régionale de santé (ARS), le Département et les dons.

Quelles sont vos missions ?
Notre coeur de métier est l’hébergement d’urgence de personnes redirigées par le 115. Nous disposons de 36 places, rue Léon Portier, un chiffre qui augmente l’hiver. Il s’agit de personnes en très grande précarité. Il faut ajouter 93 places sur le site de l’ancienne résidence pour personnes âgées Les Lauriers et 16 places quartier Tardy. Notre objectif est d’accompagner ces personnes vers une insertion durable. Dans ce cadre, nous offrons 19 places d’hébergement, entre l’urgence et l’insertion, au siège de l’association et en diffus sur le territoire.
Au final, notre but est de leur apprendre à gérer seul un logement, parmi ceux loués par l’association, puis d’accéder à un logement de droit commun par la suite.

L’accès aux soins est aussi une de vos priorités ?
Nous proposons 12 lits en halte soins santé et un centre de soins géré par des bénévoles (médecins retraités, anciennes sages-femmes ou infirmières, etc.). Pour nos autres dispositifs, une équipe pluridisciplinaire composée d’éducateurs spécialisés, d’un médecin, de cuisiniers ou encore de veilleurs de nuit, est à pied d’oeuvre.

 

EN CHIFFRES
770 personnes accueillies
35 000 nuitées
73 000 repas

 

+ D’INFOS
www.asiledenuitsaintetienne.fr
Tél. 115 (hébergement d’urgence)

Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :