Jérémie Lacroix, vice-président chargé des routes, présente un nouveau dispositif expérimental : les capteurs numériques.

Jérémie LacroixJÉRÉMIE LACROIX EST LE VICE-PRÉSIDENT CHARGÉ DES ROUTES.
« JE SOUHAITE QUE L'ON PUISSE DÉPLOYER DES CAPTEURS NUMÉRIQUES SUR TOUS LES SECTEURS À ENJEUX DE LA LOIRE »

Cette année, le Département a installé deux capteurs numériques dans le secteur de Noirétable. À quoi servent-ils ?

Ces capteurs recueillent des données sur la température, l’hygrométrie et le point de rosée de la chaussée, qui évaluent les risques de verglas. Ces données sont facilement consultables sur les smartphones et les tablettes des agents des routes et les aident à évaluer la nécessité, ou non, d’une intervention. Ce sont donc des outils qui facilitent leur prise de décision pour qu’ils consacrent toute leur attention aux secteurs prioritaires.

Ce dispositif expérimental sera-t-il reconduit ?

Je souhaite que l’on puisse déployer des capteurs numériques sur tous les secteurs à enjeux de la Loire. C’est-à-dire en altitude, sur les cols ou encore les routes qui sont très peu exposées au soleil. C’est ce que j’appelle la route 2.0, qui sera bientôt équipée de nombreux capteurs et pas seulement pour évaluer les risques de verglas ! Des technologies nouvelles permettent de mesurer l’état d’usure des chaussées ou encore la fréquentation des routes. Mais en tant que collectivité gestionnaire, nous devons nécessairement passer par des phases d’expérimentation. Nous ferons le bilan de ce premier déploiement d’outils numériques à l’issue du dispositif de viabilité hivernale 2021-2022, c’est-à-dire au printemps.

Vous avez dévoilé l’installation de ces outils lors de la signature d’une nouvelle convention avec le Département voisin du Puy-de-Dôme. En quoi consiste cette convention ?

C’est une convention de bon sens pour améliorer la viabilité hivernale de nos routes. Elle formalise par écrit des bonnes pratiques qui existaient déjà entre les agents de nos deux Départements. Ce n’est pas parce qu’il y a une frontière administrative entre nos territoires que l’on ne doit pas aller déneiger un kilomètre plus loin chez le voisin ! Cette convention va garantir la continuité du service public pour les automobilistes de la région.

+ D’INFOS
Pour connaître les conditions de circulation sur les routes départementales :
www.inforoute42.fr

300
agents mobilisés pour assurer
la viabilité des routes
du 1er novembre au 29 mars
56 
circuits de déneigement
tracés par les agents de la Loire,
couvrant 3 400 km de routes

Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :