Publié le 12 juillet 2022

Le lait de chaux pour faire face aux fortes chaleurs

Lors des phénomènes de fortes chaleurs, le revêtement de certaines chaussées peut se ramollir et « fondre » par endroit. Cela peut provoquer des arrachements de la chaussée et donc une baisse de l’adhérence des véhicules. Pour lutter contre ce phénomène et préserver les chaussées et la sécurité des usagers, le Département innove en utilisant du lait de chaux.

Épandu à la surface de la chaussée, ce produit a deux effets : il évite que le bitume ramolli colle aux pneus des véhicules et il limite l’élévation de la température de la chaussée. En effet, le blanc n’absorbe pas la chaleur contrairement au noir.

Son action peut durer plusieurs semaines s’il n’y a pas de précipitations qui lavent les chaussées. Le lait de chaux n’a pas d’impact sur les caractéristiques de la chaussée et n’en modifie notamment pas l’adhérence. En cas de projection sur les véhicules, le nettoyage est possible avec de l’eau vinaigrée (suivie d'un rinçage à l'eau claire).

 

De nombreux avantages

Comparable à ce qui est utilisé dans le domaine agricole, ce produit n’a pas d’effet néfaste sur l’environnement. Cette méthode est une véritable alternative au gravillonnage et possède de nombreux avantages :

  • Utilisation préventive (dès l’annonce de fortes chaleurs à venir) 
  • Effet curatif (l’épandage se fait à l’avant du véhicule et ses roues n’entrent en contact avec la chaussée qu’après l’application)
  • Plus de problèmes de glissance et de projections de gravillons (atout sécuritaire pour les usagers, les deux-roues en particulier)
  • Pose de signalisation de danger inutile 
  • Préservation du matériel de déneigement qui n’est plus utilisé pour le gravillonnage
Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :