Published on 29 March 2024

Budget 2024 : engagement et proximité au cœur des politiques départementales

Ce vendredi 29 mars, à l'issue de deux jours de session, l'Assemblée départementale a adopté son budget primitif 2024 (915,9 M€), dans un contexte d'équilibre budgétaire de plus en plus complexe à trouver.

520 M€ au titre des solidarités humaines

Acteur majeur des solidarités, le Département veut lutter contre les fractures sociales et aider les publics les plus fragiles. Ce budget social, en hausse de 4,6 % par rapport à 2023, représente 65,8 % de ses dépenses de fonctionnement.
Les dépenses d’allocations individuelles de solidarité sont portées à 255 M€ en 2024, soit une hausse de 4,5% par rapport à 2023 : 

  • 38,16 M€ pour la PCH (+25,3 % par rapport à 2023 soit + 7,7 M€)
  • 110,05 M€ pour l’APA (+1,9 % par rapport à 2023 soit + 2,08 M€)
  • 107,14 M€ pour le RSA (+1,2 % par rapport à 2023 soit +1,3M€)
  • 10,1 M€ pour les Mineurs non accompagnés (+11,05 % par rapport à 2023 soit +1 M€)

Des dépenses de fonctionnement en hausse et un investissement soutenu

Les dépenses de fonctionnement s’établissent à 793,5 M€ contre 760,5 M€ en 2023, en hausse de 4,3 %. Entre 2021 et 2024, en cumulé, les dépenses de fonctionnement ont augmenté de 110 M€. Dans le même temps, les recettes ont évolué de 35 M€.

Afin d’accompagner au quotidien les politiques publiques départementales, le budget consacré aux ressources humaines s’élève à 139,1 M€ soit une hausse de 6,2 %.

Les dépenses d’investissement restent soutenues et s’établissent à 87,3 M€. Ce budget montre l’engagement de la collectivité notamment pour l’aménagement et le développement du territoire, les collèges ainsi que sa volonté d’accompagner les collectivités dans leurs projets d’investissement en restant un acteur de proximité. 

Suite à la dernière réforme de la fiscalité locale, en 2021, les recettes du Département sont de moins en moins dynamiques. En effet, le Département ne perçoit plus de fraction de taxe foncière, mais une fraction de la TVA, recette très dépendante de la situation économique et donc incertaine. Ce changement voulu par l’État a un impact lourd et pérenne sur les recettes. Le Département n’ayant plus d’autonomie fiscale, il ne possède donc plus aucune marge aujourd’hui pour ajuster ses recettes.

Le Département présente, malgré cette hausse des dépenses et les menaces qui pèsent sur les recettes, un budget primitif 2024 équilibré et rigoureux, au service des Ligériens.

 

Budget2024

+ d'infos

Printer-friendly version - New tab Envoyer à un ami Haut de page :