facebook-logotwitter-logorss-logo

Approvisionnement en produits bio et locaux des restaurants collectifs

L'approvisionnement en produits bio et locaux est un gage de qualité, de préservation de l'environnement et de soutien à l'agriculture ligérienne. Dans le cadre de sa politique de promotion des circuits de proximité, le Département accompagne désormais les établissements sociaux et médico-sociaux pour qu’ils s’engagent dans cette démarche. Une politique en faveur de la qualité de vie des Ligériens qui a déjà fait ses preuves dans les collèges de la Loire, et qui s'inscrit dans l’Agenda 21 du Département (action « développer une alimentation responsable et de qualité en soutenant une agriculture durable »).

Depuis 2009, le Département encourage les restaurants scolaires des collèges publics de la Loire à faire appel aux circuits courts et aux filières de qualité. Grâce au travail engagé, leur taux d'approvisionnement en produits bio et/ou locaux atteint désormais 40 % en moyenne. La collectivité poursuit aujourd'hui son accompagnement à destination des personnels de cuisine mais aussi des élèves (animations, découverte de nouveaux produits, journées de formation pour les cuisiniers, etc.)

En 2017, le Département a élargi son dispositif aux Établissements sociaux et médico-sociaux (ESMS), en lien avec ses compétences dans le domaine social (seniorshandicap - protection de l'enfance). Les structures volontaires sont accompagnées en tenant compte des particularités des publics accueillis. Six établissements-pilotes ont été désignés pour la phase d'expérimentation.  

Objectifs de l'expérimentation

Cette démarche d'accompagnement des établissements sociaux et médico-sociaux a des buts multiples :  

Renforcer les dynamiques territoriales et limiter le transport de denrées alimentaires

Pour les établissements sociaux et médico-sociaux (ESMS) :

  • permettre l’accès à une alimentation saine et de qualité à leurs résidents,
  • replacer l’alimentation au cœur des préoccupations,
  • améliorer le bien-être des bénéficiaires ;

Pour les agriculteurs ligériens :

  • soutenir et développer les circuits de commercialisation de proximité (produits locaux, agriculture biologique) qui sont source de valeur ajoutée pour les exploitants,
  • soutenir des pratiques agricoles de qualité, durables et respectueuses de l'environnement (agriculture biologique, démarche qualité, AOP...),
  • favoriser la diversification au sein des exploitations agricoles pour conforter leurs revenus,
  • faire connaître les productions locales aux Ligériens,
  • et plus largement soutenir l’économie locale (artisans, entreprises agroalimentaires, grossistes...).

 

>>> Consulter l'annuaire des entreprises locales susceptibles de fournir les restaurants collectifs ligériens 

 


Chiffres clés du dispositif en 2017

6 établissements14 sites de restaurations415 000 repas/an


Six établissements pilotes en 2017 

En 2017, la réalisation d'un diagnostic a permis de confirmer l’intérêt d’engager ce projet. Parmi les 28 ESMS qui ont activement participé à cette phase d’état des lieux, 6 ont été retenus pour devenir des établissements pilotes :

  1. / ADEP Roanne
  2. / ADIMPCP Loire
  3. / ANEF Loire
  4. / EHPAD Les Terrasses d'Andrézieux-Bouthéon
  5. / EHPAD de Marlhes
  6. / Résidence autonomie Les Tamaris à Pouilly-sous-Charlieu

Chiffres clé du dispositif en 2018

15 établissements32 sites de restaurations905 000 repas/an


Neuf nouveaux établissements en 2018

Le projet va monter en puissance en 2018 avec l'adhésion de 9 nouveaux établissements :

  1. / ADHAMA Bussières
  2. / ADAPEI « Les petits princes » à Saint-Just Saint-Rambert
  3. EHPAD « Les Genêts d'Or » à Saint-Genest-Malifaux
  4. / EHPAD Saint Louis à Saint-Héand
  5. / EHPAD « Les Jacinthes » à Violay
  6. / EHPAD « Rieu Parent » de Noirétable
  7. / EHPAD « L'étoile du soir » à Saint-Jean-Soleymieux
  8. / Foyer Départemental de l'Enfance à Saint-Genest-Lerpt
  9. / Les Marmousets à Saint-Étienne

Le Département accompagne aussi un projet de cuisine centrale de l’ADAPEI à Andrézieux-Bouthéon. Ce site sera opérationnel à partir de septembre 2018, avec un potentiel de 2500 repas/jour.


BON À SAVOIR

Vous gérez un établissement social ou médio-social et vous souhaitez mettre en place ce type de projet pour votre site de restauration ?

Remplissez notre formulaire de contact


Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :
Actualités
GASTRONOMIE
La Fourme de Montbrison au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco

C’est une grande nouvelle pour la Fourme de Montbrison ! Déjà reconnu Appellation d'origine protégée (AOP), ce célèbre fromage ligérien est inscrit depuis le 5 novembre 2018 au patrimoine culturel immatériel national de l'Unesco. Une distinction décernée par le ministère de la Culture, qui récompense et protège les pratiques et savoir-faire ayant une "valeur universelle exceptionnelle".

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de "cookies" et autres traceurs. En savoir +