Accueil CULTURE, SPORT & TOURISME Sorties et spectacles Agenda des sorties

SPECTACLES, THÉÂTRE, DANSE

LE KO D'ALI

Le 20 janvier 2017

Quand le jeune loup fait face au vieux lion.
« Quand la légende est plus grande que la réalité, écrivez la légende », a dit John Ford. Ici, l'incommensurable légende est petite face à la réalité. Courage, me suis-je dit, réécrivons la légende.
Écrire Le KO d'Ali est né du désir de raconter l'histoire de George Foreman. Cette pièce est un monologue. Son écriture s'adresse au public. C'est un récit. Historique, didactique et sensible, Le KO d'Ali s'est écrit comme un devoir de mémoire.
Cette pièce raconte la filiation entre un père et
son fils. Elle conte la difficulté de ce père, vu
comme un mulâtre, à être reconnu par les autres. Sa passion pour les sportifs à la peau noire. Elle raconte son intégration à l'identité française à travers un champion de tennis,
Yannick Noah, qui du jour au lendemain le fait devenir métis plutôt que mulâtre, métis et français. Le KO d'Ali, c'est l'histoire de Muhammad Ali, le plus grand boxeur de tous les temps. Cette pièce tente d'apporter un éclairage nouveau sur cette idole, une critique qui tend à rendre visible au grand jour les paradoxes du symbole qu'est le ségrégationniste et humaniste Muhammad Ali.
Elle conte l'émancipation symbolique du fils face à son père, le père aime Muhammad Ali, le fils, lui, choisira George Foreman comme ultime héros.

Lieu : Espace Culturel A. Camus
à 20h30
Tarif : Payant
Public : Tout public
Tél : 04 77 10 19 80
Site Internet : http://www.sivo-ondaine.fr
Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :


Lancer une nouvelle recherche :

Toutes



Icône de calendrier Effacer
Icône de calendrier Effacer

Accédez au formulaire de saisie pour annoncer votre événement

Vous êtes organisateur ou médiateur d'un événement ?

Saisissez les informations concernant votre (vos) manifestation(s) dans ce formulaire.

PRIEURÉ DE POMMIERS / COUVENT DES CORDELIERS / ABBAYE BÉNÉDICTINE DE CHARLIEU / CHÂTEAU DE LA BÂTIE D’URFÉ