DOSSIER
Septembre-Octobre 2018
LES TRÉSORS DU PILAT

Voyage en terre gourmande

Saint-Joseph, Côte-Rôtie, Condrieu, pomme, Rigotte… partez à la découverte des mille saveurs du Pilat.

On aime le Pilat pour ses beaux paysages, mais aussi pour son terroir. Il était une fois des vins de caractère, issus pour certains de coteaux vieux de deux mille ans. Condrieu, Côte-Rôtie, Saint-Joseph : qu'ils soient rouges ou blancs, les vins de la vallée du Rhône septentrionale offrent une palette d'arômes très appréciée des connaisseurs. Labellisés Appellation d'origine contrôlée (AOC), ils occupent une place de choix dans la prestigieuse famille des Côtes-du-Rhône et accompagnent parfaitement les productions locales de fromage, viande et charcuterie.

TOUT UN FROMAGE

Fabriquée à partir de lait cru, la Rigotte de Condrieu était produite au siècle dernier par les paysannes du Pilat pour s'assurer un complément de revenu. Aujourd'hui reconnue Appellation d'origine protégée (AOP), elle fait le bonheur des amateurs de fromage. Ces derniers ont d'ailleurs le choix puisque d'autres produits réputés sont fabriqués dans ce secteur : la bûche du Pilat, les fromages blancs et faisselles, la Tomme daubée, plus connue sous sa dénomination lyonnaise de « cervelle de canut », ou encore le célèbre Pavé d'Affinois. Autre produit phare du Pilat : sa pomme, à la robe jaune teintée de rose et à la saveur légèrement acidulée. Fêtée le 11 novembre à Pélussin, elle réunit chaque année 30 000 visiteurs. Parmi les trésors culinaires locaux, on peut encore citer les viandes et charcuteries fermières, le pain, la bière et même les confiseries artisanales... Ce territoire n'a pas fini d'étonner vos papilles !

michele-perezÉclairage

Michèle Perez
Présidente du Parc naturel régional du Pilat

Le Pilat, c'est un patrimoine naturel remarquable, mais aussi des savoir-faire...
En effet. Le Parc naturel régional du Pilat s'attache à valoriser ce patrimoine culturel : outre les produits du terroir, il concerne des activités manufacturières, qui se sont aussi développées dès le XVIIe siècle, notamment le travail des métaux et le textile.

Que reste-t-il aujourd'hui de ces activités manufacturières ?
Si ce passé reste discret en ce qui concerne la métallurgie, le savoir faire textile du Pilat s'exprime à travers son patrimoine architectural, ses musées et ses entreprises encore en activité. Nous avons aussi lancé le projet Nouveaux ateliers du Dorlay pour faire revivre d'anciennes usines en attirant des créateurs textiles ou d'accessoires de mode.

Quels sont les autres savoir-faire présents sur le territoire pilatois ?
Une soixantaine d'artisans d'art sont installés dans le Pilat. Ils trouvent ici des espaces propices à la création, tout en bénéficiant du développement touristique et d'une clientèle urbaine à proximité. Une véritable filière professionnelle s'est ainsi organisée autour de l'association des Métiers d'art du Pilat.

Crédits photos : Hubert Genouilhac / PhotoUpDesign, Frédéric Chambert, J. Mona/Office de Tourisme du Pilat, X. Pagès/Office de Tourisme du Pilat.

Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de "cookies" et autres traceurs. En savoir +