DOSSIER
Juillet-Août 2019
TOURISME ÉQUESTRE

Un élevage qui baigne

Les chevaux de course nous séduisent par leur noblesse et leurs capacités. Dans la Loire, le trotteur est élevé et dressé dans un esprit convivial. Avec parfois des entraînements insolites : reportage au coeur d’une écurie forézienne.

«Ce matin, les chevaux ont piscine ! » explique Hervé Chauve-Laffay, entraîneur de trotteurs installé à Saint- Germain-Laval. Son écurie est adepte de la balnéothérapie depuis plus de dix ans. Des chevaux de course viennent d'ailleurs des quatre coins de l'Hexagone pour profiter de son installation. « Comme les sportifs de haut niveau, les trotteurs et les galopeurs ont leurs cures de remise en forme. Ils gagnent deux mois de travail sans s'en rendre compte. » Quant aux plus nerveux, « ça les calme, ils adorent ça ».

CENTRE DE SOINS ÉQUINS

Les chevaux nagent pendant six minutes maximum. Ils gagnent ainsi de la masse musculaire et du souffle. Et chez Hervé et Carole Chauve-Laffay, les stars équines sont chouchoutées. « Après le bain, nous leur offrons une douche chaude à 38°C. Ils font une heure de tapis marcheur et en hiver, ils vont au solarium », souligne Carole. Chaque animal a sa fiche médicale. Vétérinaire, dentiste, régime sportif... « C'est beaucoup de travail et de temps. Pour bien les soigner, nous en acceptons peu à la fois. » Complices avec leurs trotteurs, ces éleveurs sont de véritables passionnés. Leur exploitation de 110 hectares compte deux salariés et quatre apprentis pour dix poulinières, cinquante chevaux de compétition et un élevage de vaches. Au départ agriculteur, Hervé a repris le flambeau familial. « Mon grand-père était déjà éleveur de trotteurs. On a ça dans le sang. » Quant à leurs enfants, ils mettent déjà le pied à l'étrier dans les hippodromes.

GRAINES DE CHAMPIONS

À Saint-Germain-Laval, le dressage est directement intégré à la structure. « Nous commençons dès l'âge de un an. » Chaque année, six ou sept de leurs juments sont envoyées en Normandie dans un étalonnier. « Elles donnent toutes naissance ici. Ce sont nos bébés », témoigne le couple. Lorsqu'ils atteignent 2 ans, les poulains passent une épreuve de qualification. Une course incontournable qui ouvre le droit de concourir dans les hippodromes. Cette année, avec huit poulains, l'Écurie Chauve-Laffay sillonnera au total 80 000 kilomètres de routes pour participer aux courses hippiques. Si ces dernières sont aussi populaires en Australie ou au Japon que le football en Europe, elles restent trop méconnues du grand public français. Pourtant, une fois qu'on a goûté à l'ambiance des hippodromes, on est mordu !

À Saint-Germain-Laval, Hervé et Carole Chauve- Laffay élèvent et entraînent des trotteurs. Ici, la balnéothérapie fait partie intégrante de la préparation physique des chevaux.

guillemets-pleinsPascal Giroud
Président des éleveurs de trotteurs de la Loire

Grâce à la qualité de ses herbages et à la présence de deux hippodromes, la Loire est le 7e département français d'élevage de trotteurs, derrière les départements normands notamment. C'est une passion qu'on retrouve chez beaucoup d'agriculteurs, fidèles à une tradition familiale généralement ancienne. Pour la plupart d'entre eux, il s'agit d'une activité secondaire. Les poulains sont souvent confiés ensuite à l'un des soixante-dix entraîneurs du département pour préparer leur carrière sportive.

guillemets-videsJean-Pierre Gauvin
Seul entraîneur au galop de la Loire

Issu d'une famille d'éleveurs de trotteurs dans le Forez, j'ai fait le choix d'une carrière au galop. J'ai entamé une carrière de jockey et depuis vingt-six ans, je suis entraîneur. Au galop, on fait corps avec le cheval, on ne fait qu'un. Et bien que j'aime toutes les races de chevaux, le pur-sang anglais me semble plus sensible. J'ai repris les écuries Bedel à Saint-Cyr-les-Vignes, qui comptent une soixantaine de chevaux et emploient une vingtaine de personnes, dont beaucoup de cavaliers qui assurent des courses hippiques.

Crédit photos : Johann Trompat

Version imprimable - Nouvelle fenêtre Envoyer à un ami Haut de page :
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de "cookies" et autres traceurs. En savoir +